Foire aux vins, une bonne affaire ?

Château Angélus 1986
Château Angélus 1986

En septembre a lieu dans la grande distribution des foires aux vins. Celle-ci est très attendue par les amateurs et les cavistes. Les vins proposés sont-ils exceptionnels ? Les prix sont-ils vraiment réduits ?  Hier, je suis allé dans les quatre enseignes de la grande distribution, Carrefour, Casino, Auchan et Leclerc autour de Montpellier pour me faire une idée plus précise de ces manifestations. 

"La ramasse" quésaco ? Il s'agit d'une pratique de certains cavistes en France. Lors de ces foires aux vins, ils achètent en grande quantité les grands crus de Bordeaux, de Bourgogne mis à la vente. Pourquoi cette pratique se développe ? Les grands domaines obligent les cavistes à réserver à l'avance, cette immobilisation de trésorerie importante est impossible pour l'immense majorité d'entre eux. Alors, ils se ruent sur les foires aux vins organisées pour acheter de nombreux grands crus dont les prix sont jusqu'à 50% moins chers. 

 

Les foires aux vins sont-elles une bonne affaire pour tout le monde ? Nous l'avons vu ci-dessus, cette une très bonne affaire pour les cavistes. Les grandes surfaces réagissent en ne publiant pas tous les grands crus qui seront à la vente. Mais pour monsieur ou madame tout le monde est-ce vraiment une bonne affaire ? Ceux qui ont déjà une cave ou qui souhaitent démarrer avec un budget de 3000 à 10000€ c'est une aubaine ! Château Angélus l'excellent St Emilion à -50% 150€ au lieu de 300€ , L'emblème du Sauterne Yquem -40%. Les grands crus inaccessibles avec des remises comprises entre -20% et -50% que l'on peu acheter par caisse entière c'est vraiment intéressant. Ils s'agit d'autant plus de vins à boire dont le millésime est antérieur à 2008 et que nous pouvons garder également. La bonne pratique à mon sens, acheter 3 bouteilles par crus au moins. Deux que nous pouvons déguster et une de garde conservant aussi sa valeur marchande. Chaque magasin en France à une autonomie d'achat, je ne pourrait donc pas vous proposer une sélection particulière de grands crus. Par contre, je vous recommande Leclerc et Carrefour qui ont du volume et de la diversité dans la qualité. Les deux autres cités plus hauts font peine comme on dit chez moi dans le sud. Il y a bien sur toujours des exceptions suivant les régions. 

 

Pour ceux qui n'ont pas un budget compris entre 3000€ et 10000€ voir plus qui souhaitent s'offrir quelques bouteilles exceptionnelles, c'est le moment, par contre vous ne pourrez pas constituer une cave avec la majorité des autres vins proposés. Les remises sont comprises entre -2 et -15% maximum pour des vins de "5eme catégorie". Pour ces vins de qualité mais pas exceptionnel vous trouverez des perles chez les cavistes de votre régions, le conseil en plus et au même prix. 

 

Ces foires aux vins sont une aubaine pour les enseignes surtout qui vont gonfler leur chiffre d'affaire sans avoir fait réellement de prix réduits sur la globalité de l'événement. Les domaines sont aussi les gagnants, car cela leur permet un déstockage massif à un bon prix. 

 

Je vous recommanderais de vous faire plaisir avec de grands crus et d'aller découvrir des vins de petits domaines chez un caviste ou à la propriété. 
Mon coup de coeur personnel du moment : le domaine, château la salade, un Pic St Loup qui n'est pas tannique comme ses voisins, qui se garde, qui saura ravir vos papilles et votre portefeuille entre 8€ et 17€ suivant le vin. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Vinodis (jeudi, 08 septembre 2011 22:44)

    J'avoue que je partage moyennement car je n'aime pas trop qu'on appelle "caviste" les escrocs qui achètent des fins de lot, attendent la fin de l'orage et les revendent ensuite au prix fort !
    Est-ce réellement une bonne affaire pour le producteur de vendre ses anciens millésimes ? Personnellement, je pense que c'est plutôt un engrenage dans lequel il met le doigt car il risque de tuer son réseau de cavistes en agissant de la sorte car ceux-ci ne pourront s'aligner sur les prix de la GD.
    De plus, il devra sauvagement abaisser son pantalon pour vendre le reste de ses stocks, sans parler que le client final n'achètera pas son millésime suivant après qu'il ait acheté des bouteilles 30% moins chères.