Un chef cuisinier a-t-il une recette pour Twitter ?

Live sur Twitter
Live sur Twitter

Ma formation au réseau social Twitter est permanente, car les usages évoluent eux aussi pratiquement en temps réel. Ma recette est empirique et valable pour les chefs, voire pour les métiers de bouche. Mais chaque secteur d'activité doit définir sa propre pratique, en lien avec la stratégie adaptée à son public.

Twitter est un outil particulièrement difficile à comprendre et à s'approprier. J'ai eu la chance de bénéficier d'une formation. Cela me semble essentiel pour ne pas se perdre et se démotiver. Malgré cela, j'ai mis près de six mois pour être à l'aise et prendre du plaisir à partager et à échanger.

Le déclic pour moi, fut l'utilisation de TweetDeck. Pour les profanes, il s'agit d'une plateforme permettant d'évoluer sur Twitter.com sans y être. Mais surtout, cela permet d'avoir un champ de vision et d'interaction beaucoup plus large et d'être très réactif, car aujourd'hui on parle d'informations en temps réel. Quels sont les points important dans ma pratique ?

  • Suivre pour être suivi, mais pas trop pour ne pas manquer la bonne information noyée dans la masse. Je suis abonné à des domaines viticoles, des oenologues, des cavistes, et aussi la filière bio, les filières agro-alimentaires. Je pense que je pourrais suivre un maximum de 1500 comptes. Au-delà, malgré les listes, je ne pense pas que cela soit vraiment "ingérable".

 

  • Les fameuses listes: J'ai 20 listes - le maximum autorisé par twitter.com  - qui ne sont pas toutes publiques. Dans celles-ci, il y a des comptes auquels je suis abonné, parce que je ne veux pas râter la pertinence de leur contenu et je veux pouvoir le partager. Et des comptes auxquels je ne suis pas abonné ; ceux-là  ne sont pas directement en relation avec mon activité gastronomique, mais avec les coutumes et pratiques des médias sociaux.

 

  • Il y a également les comptes que j'apelle "prescripteurs" car ils ont une sensibilité à mon activité et peuvent relayer mes informations. Ils sont ouverts aux échanges et au partage. Ces personnes sont également très suivies et écoutées à juste titre sur la twitosphère Francophone, mon terrain de jeu.
    Professionnels des médias sociaux, ils sont aussi gourmets. Ils m'apprennent à gérer au mieux mon compte et à éviter les erreurs. Notre passion commune pour la bonne chair facilite la prise de contact et les discussions chauleureuses.

 

  •  Dans ma pratique sur Twitter, je soutiens et relaye également les informations de "Twittos" de ma ville, Montpellier et par extension de la région Languedoc-Roussillon. Ces informations peuvent être en rapport avec l'alimentaire, mais aussi avec l'activité économique en général et les réseaux sociaux en particulier.

 

  • Je fais très peu de démarches commerciales et ne parle pas que de ma petite personne ou de mon activité. J'apprend des autres et donne de l'information régulièrement sur l'ensemble de mon environnement professionnel (chiffres du secteur, tendances, évenements phares, producteurs sensibles au respect de l'environnement, etc.)

 

  •  Le dernier point de ma pratique: le hashtag (mot clé) représenté par ce signe # placé demant un mot. Il me permet de suivre une discussion ou une conférence "live tweetée" et de participer ou retweeter (publier à mon tour) si je le souhaite. Le hashtag me permet également de suivre des mots clés en prise directe avec mon activité, pour faire ma veille. Des mots tels que fraise, figue, vin, safran, et bien d'autres.
    La couverture en temps réel d'événements m'a tellement apporté et séduit, que depuis 5 mois je chronique régulièrement en direct des manifestations gastronomiques ou oenologiques auxquelles je participe.

Ma philosophie générale, c'est l'ouvertue d'esprit. Sur les réseaux sociaux, le piège est de ne suivre que les personnes de son secteur d'activité et de rester enfermé dans ses frontières. Aujourd'hui j'échange avec des francophones partout dans le monde. Et même en restant en France, je prends beaucoup de plaisir à discuter avec des métiers très différents, de qui j'apprends tous les jours.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Julian (samedi, 21 juillet 2012 23:52)

    Very good article i just submitted your website to stumble upon and also i bookmark your website in my pc for future visit